Panorapost



Economie |

Publié le 05 novembre 2015

Malgré la création de 41.000 emplois, le chômage augmente et dépasse le seuil des 10%

Partager cet article :

Selon le dernier rapport de conjoncture sur le chômage établi par le Haut-commissariat au Plan, l’économie marocaine a créé 41.000 postes d’emploi entre le 3ème trimestre 2014 et la même période en 2015, mais cela n’a pas été suffisant pour résorber la demande  additionnelle d’emploi estimée à 107.000 personnes au niveau national. Le taux de chômage est ainsi passé, de 9,6% à 10,1% au niveau national.

En effet, entre le troisième trimestre de l’année 2014 et celui de 2015, l’économie marocaine a créé 41.000 postes d’emploi, 24.000 en milieu urbain et 17.000 en milieu rural, contre 58.000 une année auparavant. Les services  ont créé 27.000 emplois, les BTP  25.000 et l’industrie y compris l'artisanat, 16.000, alors que  le secteur de l’agriculture, forêt et pêche en a perdu 27.000, malgré une pluviométrie  satisfaisante et une saison agricole record.

Ainsi, avec un taux de chômage qui  a désormais franchi la barre des 10% au niveau national, le Maroc enregistre 14,5% à 15,1% de sans-emploi en milieu urbain et de 4,1% à 4,3% en milieu rural. Parmi les hommes, il est passé de 9,2% à 9,6% et parmi les femmes de 10,6% à 11,1%. On est presqu’à la parité…

La demande additionnelle d’emplois est due à une augmentation de  la population active, arrêtée à  11.992.000 personnes, de 0,9% au niveau national (+1,2% en milieu urbain et +0,5% en milieu rural), au cours de la période étudiée.

On notera que le secteur des BTP, qui a perdu en moyenne annuelle 33.000 postes d’emploi au cours des années 2011-2013, a connu une reprise en 2014 avec la création de 45.000 postes, suivi d’une création de 25.000 emplois cette année, ce qui correspond à une hausse de 2,6% du volume d’emploi du secteur. Mais le secteur de l’agriculture, forêt et pêche, après une création exceptionnelle de 156.000 postes en 2013 et une perte de 68.000 en 2014, a connu, toujours entre les 3èmes trimestres 2014 et 2015, la perte de 27.000 postes d’emploi, représentant  une baisse de 0,6% du volume d’emploi du secteur.

Partager cet article :
Articles similaires

Commentaires