Panorapost



Economie |

Publié le 23 octobre 2015

Le gouvernement s’achemine vers la suppression de la subvention du sucre

Partager cet article :

Cette question est envisagée depuis plusieurs mois, le gouvernement disant la chose et son contraire. Il s’agit de la subvention du sucre par la Caisse de compensation. Nos confrères de Médias24 avaient révélé en août dernier que cette subvention allait être progressivement levée, mais le gouvernement avait démenti. Il semblerait que cette année 2016 voie le début de la concrétisation de la suppression de la subvention du sucre, mais prudemment.

La Caisse de compensation, pour l’année fiscale 2016, sera dotée d’un budget de 15,5 milliards de DH, comprenant le sucre et principalement le gaz butane. Lors de son passage dans une émission télé, le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane a laissé entendre que le sucre ne serait pas subventionné, précisant que l’enveloppe destinée au soutien des prix de cette matière sera affectée au secteur de la santé dans les régions.

Le sucre est subventionné à deux niveaux. Ce sont d’abord 2,8 DH/Kg qui sont accordés sur les quantités de sucre raffiné mises à la consommation. Le gouvernement met également en œuvre une autre forme de soutien, pour compenser les fluctuations des prix du sucre à l’international.

Le ministre des Affaires générales avait souvent évoqué l’anomalie qu’il voyait au soutien du sucre en poudre, expliquant que l’écrasante majorité de la population utilisait le sucre en « pains ». Pour Mohamed Louafa, le sucre en poudre est consommé dans les cafés et les restaurants et que, en conséquence, il était anormal que l’Etat continue de soutenir ce produit.

Cela étant, année électorale oblige, le gouvernement a maintenu le budget de cette subvention dans la Caisse de compensation (environ 3 milliards de DH). Il s’agit d'avancer prudemment pour ne pas s’attirer le mécontentement de la population, sachant que chaque action de l’Exécutif pourrait être instrumentalisée par son opposition aux aguets.

Partager cet article :

Commentaires