Panorapost



Business |

Publié le 16 juin 2015

Inwi contre-attaque : lancement de la 4G dans tout le Maroc et nomination d’un(e) PDG de choc

Partager cet article :

Alors que la guerre des annonces battait son plein entre les trois opérateurs sur le lancement imminent de la 4G, et que Méditel annonçait à grand renfort de publicité ce lancement à Casablanca, puis à Rabat, Inwi frappe fort en faisant savoir que désormais la 4G sur son réseau concernerait presque toutes les villes marocaines. Et c’est dans ce contexte que le conseil d’administration de l’opérateur vient de procéder à la nomination de Nadia Fassi-Fehri à la fonction de PDG d’Inwi, l'entreprise qu'on croyait endormie, mais qui ne l'était semble-t-il pas...

La 4G dans tout le Maroc, ou presque

Et donc, dès demain 17 juin, l’opérateur filiale de la Société nationale d’investissement, ou SNI, mettra en service le service 4G dans à peu près l’ensemble du pays. Le nord, avec  Tanger Tetouan , Martil, Fès et Meknès ; le centre, à Kenitra, Salé, Rabat, Temara, Skhirate, Mohammedia, Casablanca, Berrechid, Settat, Marrakech,  Khouribga, Beni Mellal, el Jadida et Safi ; l’Oriental avec Oujda, Nador et Berkane et le sud (et Grand sud), avec Agadir, Taroudant et Laâyoune. L’axe Casa-Rabat par l’autoroute sera aussi couvert, de même que l’aéroport Mohammed V.

L’Offre de la 4G par Inwi est gratuite, jusqu’à un certain niveau d’utilisation. Au-delà,  l’usager devra payer 50 DH pour 4  Gigaoctets pour un mois.

Nomination d’un nouveau - nouvelle - PDG

L’annonce du lancement de la 4G interviendra 48 heures après le Conseil d’administration lors duquel, en présence du président de la SNI Hassan Ouriaghli, la fonction de PDG a été pourvue, avec la nomination de Nadia Fassi-Fehri, la quarantaine et presqu’autant de réalisations à son actif… Elle co-dirigera l’opérateur avec le DG Fréderic Debord, en poste depuis 2009.

La nouvelle PDG d’Inwi était jusque-là le numéro 1 du groupe FC Média. Diplômée X et Ponts et Chaussées à Paris, en plus d’un DEA en mathématiques financières obtenu dans la même ville, Nadia Fassi-Fehri rentre au Maroc en 1996, après un passage par Paribas France, et se lance dans la mine, au sein de Managem ; elle y multiplie les performances car, au Maroc, gérer une mine (d’or de surcroît) pour une femme n’est pas nécessairement une chose acquise. En 2005, elle s’en va à la direction générale de Nareva, filiale du groupe ONA. Elle passe ensuite à FC Média, un opérateur majeur en pub, dont elle contribue au développement. Et la voilà aujourd’hui à la tête du 3ème opérateur du pays, où elle arrive alors qu’il traverse une période de doute, avec la perte de plus de 600.000 abonnés de décembre 2014 à mars 2015 et une part de marché en service mobile prépayé de moins de 28%, et de 11% en post-payé (chiffres ANRT).

Partager cet article :

Commentaires